Braderie vendredi 5 et samedi 6 novembre - 50% sur les chaises et sur tous les meubles

Le tri des biodéchets en six questions

Auteur/autrice de l’image

Équipe communication.

Depuis le début de l’année une nouveauté s’est invitée en cuisine et au jardin pour les particuliers. Le tri à la source des déchets alimentaires ou biodéchets est devenu obligatoire. Votre ressourcerie, qui s’intéresse à toutes les thématiques écologiques, a voulu vous en parler pour vous aider à mieux comprendre cet enjeu. Qu’est-ce que cela signifie exactement ? Quels en sont les avantages ? Comment cela s’organise t’il ? On vous dit tout sur le tri des biodéchets en 6 questions !

C’est quoi un biodéchet ?

Les biodéchets, ce sont des déchets non dangereux que l’on classe généralement en deux catégories :

En cuisine : les déchets alimentaires comme les restes de cuisine et de repas,
les épluchures, les produits périmés ou non consommés…

– Au jardin : les déchets verts à savoir feuilles mortes, tontes de pelouse, tailles de haies et d’arbustes, brindilles…

En France, les déchets alimentaires produits par les ménages représentent 18 millions de tonnes par an. Or, seulement 30 % des ménages trient leurs déchets.

70 % d’entre eux finissent donc dans les poubelles, enfouis ou incinérés alors qu’ils pourraient être valorisés.

Que dit la loi ?

La loi anti gaspillage pour une économie circulaire (AGEC), entrée en vigueur le 1er janvier 2024, a imposé aux collectivités de proposer à leurs habitants une solution
pour le tri à la source des déchets alimentaires.

« Tous les ménages devront pouvoir trier leurs déchets biodégradables (déchets dégradables naturellement par des micro-organismes vivants) et les séparer du verre, des emballages ou du reste de la poubelle à ordures ménagères ».

Suis-je obligé d’installer un composteur chez moi ?

Et bien non. Même si un composteur dans chaque foyer serait idéal, le compostage
n’est pas rendu obligatoire. En revanche, ce sont les collectivités qui sont en première ligne. Celles-ci doivent en effet fournir à chaque habitant la possibilité d’être collecté ou d’être composté ? Cela doit être rendu possible par l’intermédiaire de solutions individuelles (composteur de jardin ou lombricomposteur), ou grâce à des bacs de tri collectifs.

En revanche, on ne peut que vous conseiller, si vous le pouvez, de composter vos déchets chez vous afin de limiter votre impact environnemental ? Cela vous permettra également de produire votre propre matière organique, pour votre potager ou vos plantes d’intérieur. 

En pratique, comment cela va se passer pour moi ?

Selon votre lieu de vie et les choix opérés par les collectivités, nous devons avoir
accès, depuis 1 er  janvier 2024 :

  • soit à un composteur individuel (notamment en zone rurale ou pavillonnaire) ;
  • soit à un composteur collectif (à l’échelle d’un immeuble ou d’une résidence,
    voire d’un quartier) ;
  • soit à un point d’apport volontaire en milieu urbain ;
  • soit à une poubelle de collecte réservée, qui vous sera enlevée en porte-à-porte.

 

En Pays d’Aix et particulièrement à Venelles des actions ont été menées en ce sens.

Vous pouvez les découvrir ici 

La valorisation des déchets alimentaires, quel intérêt écologique ?

Les déchets alimentaires sont une ressource précieuse pour la terre. Ils sont notamment riches en nutriments comme l’azote, le potassium ou le phosphore.

Les valoriser présente trois avantages principaux :
– s’alléger en réduisant de plus de 30% sa poubelle d’ordure ménagère ;

– nourrir le sol en apportant des matières organiques, faisant de nos déchets une
ressource vertueuse ;

– impliquer les Français dans la gestion de leurs déchets en les accompagnant vers des pratiques plus écologiques et responsables.


Que deviennent mes déchets alimentaires ?

Une fois collectés, les biodéchets peuvent être utilisés de deux manières. Soit la création d’un compost « prêt à l’emploi », soit la transformation en énergie via un procédé de méthanisation.

Les solutions dépendent essentiellement des possibilités techniques, des choix de la collectivité et des besoins sur le terrain. Le compost pourra être employé pour les espaces verts des communes, mais également revendu aux agriculteurs ou aux particuliers.

Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas !

Mais rappelez vous que l’idéal, avant de trier, est de limiter la production de ses biodéchets.

Au quotidien, cela implique de lutter contre le gaspillage alimentaire.

Au jardin, espacer les tontes par exemple, réduira les déchets verts en plus d’être bénéfique à la biodiversité. Et ce qui est à appliquer en terme de recyclage des biodéchets devrait idéalement l’être pour tout. Consommer moins, recycler, réutiliser…

Pour votre mobilier ancien ou inutilisé par exemple ! Plutôt que de jeter, n’hésitez pas à donner, notre service dons est fait pour ça. Notre association propose également des vide maison et débarras en Pays d’Aix.

Trier ses déchets c’est bien, trier tout le reste c’est mieux !

Nos derniers articles

decoration salon royal style louis XV
Le style Louis XV en ameublement : finesse et élégance

Le règne de Louis XV (1715-1774) est marqué par une période de prospérité
économique et d’épanouissement artistique. Le style Louis XV, qui s’exprime
dans tous les domaines de l’art et du mobilier, est caractérisé par sa finesse,
son élégance et son raffinement. Nous le retrouvons régulièrement dans les
vide-maisons et débarras que nous réalisons en Pays d’Aix.

photo d'un cercueil lors d'une cérémonie funéraire
Débarras de maison dans le cadre de la succession : le guide complet

Lorsqu’un être cher nous quitte, il laisse souvent derrière lui une maison remplie de souvenirs, de biens et d’objets divers. Dans le cadre d’une succession, gérer ces biens peut s’avérer être une tâche complexe et émotionnellement éprouvante. C’est là qu’intervient le service de débarras de maison de la Ressourcerie de Venelles. Dans cet article, nous allons vous expliquer en détail ce qu’implique un vide maison, pourquoi c’est important, comment le faire efficacement, et comment notre service peut vous aider à chaque étape de ce processus.